Incidents à Craon et à Portbail : Chatel prêt à renforcer les moyens

Aller en bas

Incidents à Craon et à Portbail : Chatel prêt à renforcer les moyens Empty Incidents à Craon et à Portbail : Chatel prêt à renforcer les moyens

Message par kellie le Mar 16 Nov - 7:54


Les incidents qui se sont produits la semaine dernière, au collège Volney, à Craon (Mayenne) et àPortbail (Manche), dans deux ERS où avaient été envoyés des élèves perturbateurs de Seine-Saint-Denis, ont amené le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, à réagir.
Il a annoncé lundi, à Paris, que les moyens et l'encadrement de ces établissements «seront adaptés, si nécessaire, aux problèmes rencontrés».



«Il faut que les choses s'organisent. J'ai réuni ce matin les responsables des ERS au ministère, pour faire le point sur ce sujet. Nous n'hésiterons pas à renforcer les moyens, là où c'est nécessaire. Nous l'avons fait à Craon, la semaine dernière, en Mayenne», a déclaré le ministre, lors d'une visite au Centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ). «On continue, simplement on va s'adapter. On va suivre de très près, j'ai demandé à avoir un point tous les jours sur les retours de ce qui se passe dans les établissements de réinsertion scolaire, et puis nous n'hésiterons pas à nous ajuster en terme de moyens, d'encadrement, si c'est nécessaire», a-t-il précisé.

Luc Chatel a souligné qu'il ne faut surtout pas tirer un trait sur ce projet qui est ambitieux. «Ne jetons pas ce formidable projet par rapport aux difficultés qu'on connaît depuis quelques jours», a dit le ministre.

Les cours ont repris lundi au collège Volney mais selon l'inspection académique et les syndicats, toutefois, entre 50 et 75% des élèves sont restés chez eux. Entre 90 collégiens, selon le syndicat Sgen-CFDT, et 180, selon l'inspection académique, étaient présents à l'appel du matin dans cet établissement de 350 élèves. Les professeurs avaient dénoncé au lendemain des incidents «un dossier mal ficelé» et ils avaient surtout critiqué l'installation de l'internat au beau milieu du collège.

Aider ces jeunes même si c'est plus difficile

De son côté, l'inspecteur d'académie de Seine-Saint-Denis a jugé lundi qu'il était «normal qu'il y ait un temps d'adaptation» pour les établissements de réinsertion scolaire (ERS), alors que des jeunes de ce département ont été renvoyés chez eux après des incidents. «Même si ce ne sont pas des anges, ils ont droit à ce qu'on les aide, droit autant que les autres à l'accès à la qualification même si ça demande plus d'efforts», a ajouté l'inspecteur, jugeant que l'éloignement de leur milieu était «une condition de réussite».

Cinq élèves de Seine-Saint-Denis, âgés de 14 et 15 ans, ont été renvoyés de l'établissement de Craon (Mayenne) le 9 novembre, soupçonnés d'avoir agressé des collégiens locaux, au lendemain de l'ouverture de l'ERS. D'autres adolescents du «93» scolarisés à l'ERS de Portbail (Manche), sont eux accusés d'être à l'origine d'incidents dans la ville.

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum