La mission anti-sectes dénonce la face cachée du bien-être nutritionnel

Aller en bas

La mission anti-sectes dénonce la face cachée du bien-être nutritionnel

Message par kellie le Jeu 11 Nov - 14:15

Envie de détox, de sport et de frugalité ? Ce désir, aussi sain semble-t-il, peut pourtant être la cause de drames familiaux. C'est en tout cas ce que révèle un rapport de la Miviludes, (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), rendu public mercredi. "Ces pratiques, lorsqu'elles comportent des règles alimentaires déséquilibrées, carencées, voire extrêmes, ont révélé leur redoutable efficacité, (...) ayant conduit au suicide, ou à une mort prématurée d'adeptes." En d'autres termes, ces pratiques nutritionnelles drastiques peuvent affaiblir au point de faire tomber sous l'emprise psychologique de groupes de pensée malfaisants et manipulateurs, comme le signale la Miviludes. D'autant que les pseudo-cures hygiénistes connaissent une recrudescence.

La dérive Gaïa à gogo, médecine "New Age", et hygiéniste de l'extrême ne date pourtant pas d'hier, comme le rappelle le rapport. À l'été 1999, des médecins de l'hôpital d'Avallon saisissaient la justice après le décès au service des urgences d'un enfant de deux ans et demi en état de dénutrition sévère. Ses parents, adeptes de la communauté associative Joie et Loisirs créée en 1989 dans le département de l'Yonne, limitaient les apports alimentaires aux fruits, fromages, produits laitiers et à l'eau, à la demande de la fondatrice de la communauté, conseillère en assistance personnelle et naturopathe. Les experts commis par la justice dans ce procès qualifiaient ce mode d'alimentation de "désastreux pour la croissance, le développement mental et la santé des enfants"
.
Dictature du bien-être

En juin 2005, la cour d'assises de Quimper avait condamné un père et une mère qui avaient adopté la "kinésiologie", une méthode qui permet d'optimiser le capital "ressources personnelles" et de parvenir à l'auto-guérison des difficultés existentielles et des maladies. Le régime végétalien, qu'ils avaient adopté pour eux-mêmes et leurs enfants dans leur quête d'une alimentation purifiée, s'est révélé criminel : leur alimentation carencée en protéines et leur extrême défiance à l'égard d'un monde médical jugé a priori dangereux ont causé la mort de leur bébé allaité depuis sa naissance, en état de malnutrition majeure.

Les risques de dérives ne sont donc pas nouveaux, mais l'essor de ces communautés, spécialisées dans un bien-être écologique, attire l'attention de la Miviludes qui tire la sonnette d'alarme. Naturopathie, instinctothérapie, culte du jeûne ou végétalisme sont autant de recettes diffusées par des communautés qui surfent sur la dictature du bien-être. Le rapport démontre que si quelques-unes de ces pratiques peuvent s'avérer bénéfiques chez certains patients, leur radicalisation est toutefois inquiétante.

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 55
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum