Suicides à France Télécom: mobilisation des salariés, les restructurations suspendues

Aller en bas

Suicides à France Télécom: mobilisation des salariés, les restructurations suspendues Empty Suicides à France Télécom: mobilisation des salariés, les restructurations suspendues

Message par Admin le Jeu 10 Sep - 19:31

Suicides à France Télécom: mobilisation des salariés, les restructurations suspendues



Mis en ligne le 10/09/2009 à 16h40


PARIS (AFP)
Les salariés de France Télécom se sont mobilisés jeudi contre leurs conditions de travail et les méthodes de management, à l'origine, selon eux, d'une série de suicides, alors que la direction a proposé de suspendre provisoirement les restructurations au sein du groupe.
Un nouvel acte désespéré d'un salarié s'est ajouté mercredi à une série de six suicides qui a défrayé la chronique durant l'été. Un technicien de Troyes s'est planté un couteau dans l'abdomen lors d'une réunion après avoir appris la suppression de son poste.
Ses jours ne sont pas en danger mais son geste a ravivé le malaise à France télécom, où depuis février 2008, les syndicats ont dénombré 22 suicides de salariés, tous des hommes, pour environ 100.000 salariés en France (dont deux tiers d'hommes).
Ce taux est comparable à celui de l'ensemble de la population (17,1 pour 100.000 habitants en 2006, selon l'Inserm), ou à celui des hommes de 35 à 65 ans (entre 30 à 40 pour 100.000).
Selon la CGT, la direction a annoncé, lors d'une réunion jeudi d'un comité national Hygiène, sécurité et conditions de travail (CNHSCT), qu'elle suspendait les restructurations dans le groupe jusqu'au 31 octobre.
Elle a aussi annoncé le recrutement de 100 DRH de proximité et l'ouverture de négociation sur le stress le 18 septembre, selon le syndicaliste.
Le DRH du groupe, Olivier Barberot, avait déclaré un peu plus tôt que 20.000 cadres allaient être formés à "détecter les signaux de faiblesse psychologique".
Selon lui, les suicides ne sont "pas en augmentation": 28 en 2000 et 29 en 2002.
La dernière victime, un technicien de Lannion (Côtes-d'Armor), s'est donné la mort fi n août, à son domicile. Les syndicats ont accusé notamment les méthodes de management.
Depuis plusieurs années, ils déplorent le malaise au travail et la pression sur les salariés, notamment pour les inciter à quitter l'entreprise, dans le cadre d'un plan de départs volontaires, qui a permis en trois ans, de se séparer de 22.000 salariés (pour 5.000 embauches).
Pour les syndicats, les fonctionnaires (70% des effectifs) sont les plus exposés, tiraillés depuis la privatisation de France Télécom en 1997, entre leur idéal de service public et la politique de rentabilité d'un groupe désormais coté au CAC40.
"Tous les salariés reçoivent régulièrement par mail des propositions pour quitter l'entreprise, et les managers ont des objectifs, qui se répercutent sur leur paye, pour inciter les salariés à partir", a expliqué Philippe Meric (Sud), dont le syndicat, avec FO et la CGT, avait déposé des préavis de grèves nationaux ce jour.
Le taux de grévistes était de 13,70% à 12H00, selon la direction.
Les autres syndicats ont déposé des préavis locaux, et plusieurs rassemblements ont été organisés, comme à Paris, Besançon, Nice, Montpellier, Lille, Bordeaux, Rennes ou Nancy.
Une cinquantaine de salariés ont manifesté à Troyes, où "le sentiment de révolte est profond", a expliqué Régis Pigre (Sud).
A Marseille, une centaine de salariés se sont retrouvés là où travaillait un de leurs collègues qui s'est suicidé en juillet. Cet agent de 51 ans, avait mis en cause dans une lettre la "surcharge de travail" et le "management par la terreur".
"Il faut avant tout remettre de l'humanité dans les services", a estimé Patrick Diochet (CFTC), tandis que la CFE-CGC a demandé "des pré-retraites à partir de 57 ans", et l'arrêt de la mobilité forcée "à partir de 50 ans". François Chérèque (CFDT) a critiqué une direction "incapable d'évoluer dans son mode de management".

_________________
Suicides à France Télécom: mobilisation des salariés, les restructurations suspendues 08-24-10Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
mon site http://www.amis-arts.com
Admin
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 76
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 27/11/2008

http://www.amis-arts.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum