anipassion.com

H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables

Aller en bas

H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables Empty H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables

Message par Admin le Mar 30 Juin - 22:45



Martine Perez
29/06/2009 | Mise à jour : 23:19 | Commentaires 32 | Ajouter à ma sélection

H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables D3f68518-64ee-11de-8b3d-9a762eb45a4c

Les proches d'un jeune Brésilien de 29 ans tué par le virus se recueillent sur son cercueil, lundi à Erechim (Rio Grande do Sul). Les personnes âgées de moins de 60 ans sont davantage touchées par les formes graves du virus que leurs aînés. Crédits photo : AFP
Une étude publiée lundi dans le New England Journal of Medicine révèle que les décès touchent plus particulièrement les moins de 59 ans.

La grippe A (H1N1) est-elle dangereuse ? Combien de décès provoque-t-elle ? Qui sont les victimes ? Lundi soir, le site Internet du New England Journal of Medicine, publiait pour la première fois, une enquête réalisée par des médecins mexicains et américains sur les formes graves et les décès liés à ce nouveau virus H1N1 découvert au Mexique en avril 2009 et qui a déjà fait le tour du monde.

Cette enquête portant sur plus de 2 150 cas de pneumonie graves et de 100 décès démontre que les formes graves touchent essentiellement des moins de 60 ans, alors que les plus âgés, qui sont habituellement les principales victimes de la grippe, sont mieux protégés, sans doute par des infections grippales passées.

Cette publication est importante, parce qu'elle désigne les moins de 60 ans, comme les personnes prioritaires à vacciner dès que l'on disposera d'un vaccin. Une seconde enquête toujours sur le site du NEJM, confirme à une moindre échelle, ces résultats très importants en termes de santé publique. Il faut cependant garder à l'esprit que les formes graves restent très largement minoritaires, puisque le taux de décès est évalué à 2-3 pour 1 000 malades, et que dans la grande majorité des cas, les personnes contaminées ne souffrent que de troubles bénins et transitoires.


Des mesures supplémentaires de prévention

Au début du mois d'avril 2009, une augmentation des hospitalisations pour pneumonie inhabituelle pour la saison et une série de décès ont été signalés au ministère de la Santé mexicain qui très rapidement a lancé l'alerte. La pneumonie est une des complications graves de la grippe. Le système de surveillance épidémiologique mexicain (Sinave) a alors lancé une enquête sur tous les cas de pneumonies hospitalisées pendant un mois du 24 mars au 24 avril.

Les résultats de cette enquête font apparaître que, contrairement à ce qui se passe habituellement lors des épisodes de grippe saisonnière, les pneumonies graves et les décès concernent ici très majoritairement des personnes âgées de 5 à 59 ans. Ainsi, alors que lors de la grippe saisonnière, les 5-59 ans représentent 17 % des décès, ils ont composé 87 % des morts de la grippe A entre mars et avril 2009. De même les formes graves non mortelles ont concerné dans 71 % des cas les 5-59 ans, contre 32 % lors de la grippe classique.

L'Institut national des maladies respiratoires de Mexico, entre le 24 mars et le 24 avril, a de son côté hospitalisé en urgence 18 personnes atteintes de pneumonie et infectées par le virus H1N1. Plus de la moitié de ces patients avaient entre 13 et 47 ans et 90 % moins de 52 ans. Plus de la moitié ont eu besoin d'intubation et de respirateur artificiel, et tous ont été traités par Tamiflu (un antiviral) et antibiotique. Malgré cette prise en charge, sept personnes sont décédées. Les onze autres guéries, sont sorties de l'hôpital entre dix et vingt-trois jours après leur hospitalisation.

Comment expliquer les complications graves et les décès ? Sont-ils dus à une surinfection bactérienne ou à l'effet pathogène du virus ? «Pour la majorité de nos patients, les dégâts pulmonaires ont été liés à l'effet direct du virus de la grippe», écrivent les auteurs. Pendant cette période, 22 des 190 soignants ont été contaminés par ce virus et ont bénéficié d'un traitement par Tamiflu. À la suite de cet épisode, des mesures supplémentaires de prévention pour les soignants, mises en œuvre ont permis d'éviter de nouvelles contaminations professionnelles.

Lundi, l'édition Web du BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire), analysait de son côté les manifestations cliniques observées dans les premiers cas de grippe A (H1N1). Il ressort de cette analyse que sur les 2 000 premiers cas documentés au Mexique, plus de la moitié ont moins de 20 ans, les trois quarts moins de 30 ans et seulement 7 % plus de 40 ans. La durée d'incubation est de deux à sept jours. Les deux symptômes les plus constants sont la fièvre et la toux, même si 10 à 50 % des malades présentent aussi des troubles digestifs.

» Un million d'Américains auraient déjà contracté l'infection

» DOSSIER SPECIAL - Grippe A, l'alerte mondiale



Un million d'Américains auraient déjà contracté l'infection

DOSSIER SPECIAL - Grippe A, l'alerte mondiale

_________________
H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables 08-24-10Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
mon site http://www.amis-arts.com
Admin
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 76
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 27/11/2008

http://www.amis-arts.com

Revenir en haut Aller en bas

H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables Empty Re: H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables

Message par Admin le Mar 30 Juin - 22:49

H1N1 : s'en prémunir et se soigner



Efficacité des traitements, disponibilité des vaccins : toutes les réponses à vos questions.

.
.



  • Grippe A : (bien) s'informer
    sur le web


  • Grippe A : ce qu'il faut éviter


    En matière de prescription, le corps médical doit faire preuve de responsabilité.

    H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables F093a228-34ce-11de-a6ee-dc69c19601bc
    [b][b]REVUE DE WEB - Plusieurs ressources permettent de mieux comprendre la grippe porcine.
    [/b]


    [/b]


  • _________________
    H1N1 : les moins de 59 ans plus vulnérables 08-24-10Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
    N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
    pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
    mon site http://www.amis-arts.com
    Admin
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 660
    Age : 76
    Localisation : Tourcoing
    Date d'inscription : 27/11/2008

    http://www.amis-arts.com

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum