Psychiatre jugé pour viols: un témoignage à charge produit à l'audience

Aller en bas

Psychiatre jugé pour viols: un témoignage à charge produit à l'audience Empty Psychiatre jugé pour viols: un témoignage à charge produit à l'audience

Message par Admin le Jeu 2 Juil - 13:32

Psychiatre jugé pour viols: un témoignage à charge produit à l'audience


PERIGUEUX - Un témoignage à charge inédit à l'encontre du Dr Daniel Cosculluela, un psychiatre de Bergerac adepte de l'hypnose jugé pour viols depuis lundi devant la cour d'assises de la Dordogne, a été produit mercredi après-midi à l'audience par l'avocat général.
Au troisième jour de ce procès qui doit se terminer samedi à Périgueux, l'avocat général, Jean-Luc Gadaud, a produit le témoignage d'une femme recueilli en février 2009 par les gendarmes de Royan (Charente-Maritime) et transmis le 17 mars au parquet de Bergerac.
Selon l'avocat général, il s'agit d'un témoignage à charge à l'encontre du médecin, poursuivi devant les assises pour viols et viol de personne vulnérable après les plaintes de quatre anciennes patientes pour des faits ayant eu lieu entre 1989 et 1996.
La production de ce témoignage a suscité l'indignation des avocats de la défense, Me Patrick Maisonneuve et Me Benoît Ducos-Ader. Ils ont demandé à la cour "un supplément d'information" et "le renvoi du procès" ainsi qu'une "expertise psychiatrique" de ce nouveau témoin afin de garantir "un procès équitable" pour leur client.
La cour a sursis à statuer sur ces demandes.
Mercredi matin, la cour a entendu les témoignages d'une quinzaine de patientes du Dr Cosculluela qui ont évoqué un médecin "irréprochable" et "disponible".
L'une d'elles, un professeur de musique de 52 ans, a notamment évoqué les séances d'hypnose avec le psychiatre. "Cela s'apparente à de la relaxation. On est en plein état de conscience, c'est impossible de faire quelque chose contre nous quand on est sous hypnose", a-t-elle affirmé.
Le Dr Daniel Cosculluela, âgé de 52 ans, est accusé d'avoir placé, "par des pratiques inhabituelles", ses patientes en "état de dépendance susceptible d'altérer leur volonté" afin de leur imposer des relations sexuelles.
Le psychiatre, qui comparaît libre, a toujours nié devant les enquêteurs avoir entretenu des relations intimes avec des patientes.
( / 01 juillet 2009 20h44)

_________________
Psychiatre jugé pour viols: un témoignage à charge produit à l'audience 08-24-10Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
mon site http://www.amis-arts.com
Admin
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 76
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 27/11/2008

http://www.amis-arts.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum