anipassion.com

Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages

Aller en bas

Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Empty Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages

Message par kellie le Mer 3 Déc - 9:46

Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Ufo_animMouvement raelien


Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Book05L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION "


(ou comment Raël s'assure de la totale fidélité de ses troupes)


Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Linerain











Sommaire


La structure hiérarchique
Témoignage datant des années 80
Témoignage datant des années 90



Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages DarrowMouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Uarrow La structure hiérarchique




Pour comprendre l'importance de cette épreuve, il faut connaître un peu la structure hiérarchique du mouvement raëlien. La voici brièvement décrite :

Les membres de base sont les baptisés. Puis viennent les membres nationaux (sans pouvoir de décision dans la structure hiérarchique). Plus haut, on trouve les membres de la structure active internationale. Ils ont pour charge de représenter leur religion en public et ils aident la structure officielle et leurs supérieurs dans la réalisation des objectifs du mouvement. Au sein de cette structure, toujours en remontant la hiérarchie, on trouve différents niveaux de responsabilité : les niveaux de base (niveaux 1 et 2), les assistants-guides (niveaux 3) qui peuvent avoir des responsabilités de secteur ou au sein de certaines " cellules ", les prêtres (niveaux 4) qui peuvent être responsables de régions ou de pays. Viennent ensuite les évêques (niveaux 5) qui ont de plus grandes responsabilités (assistant de Raël, responsable continental ou de l'enseignement planétaire). Enfin, au sommet de la pyramide, siège le guide des guides ou " pape des raëliens " : Claude Vorilhon, qui se fait appeler Raël (niveau 6). Avant de pouvoir faire partie de la structure internationale, et donc d'accéder au " niveau 1 ", le simple membre national passe un test de deux épreuves. La première porte sur sa bonne compréhension des messages révélés (autrefois, on testait aussi sa capacité à savoir les diffuser). La deuxième consiste en une épreuve orale individuelle destinée à s'assurer de la loyauté absolue du candidat envers Raël. Cette deuxième épreuve, vécue souvent de manière très émotionnelle, fait office de filtre, écartant les esprits un peu trop frondeurs de la structure pour ne conserver que les personnes fidèles contre vents et marées à leur " prophète ". Voilà des fidèles désormais blindés face aux déclarations du style " Raël est un escroc et un imposteur ", puisque des guides de haut niveau leur ont déjà laissé entendre cela, qu'ils ont pu croire un instant que c'était exact, mais que malgré tout, ils ont confirmé leur attachement indéfectible à Raël.

Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages DarrowMouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Uarrow Témoignage des années 80


Ce témoignage est rapporté par une femme qui a quitté le mouvement raëlien depuis 1983. Il est donc basé sur des souvenirs certes vivaces mais datant de plus de 18 ans. Cette personne était " mineure " lors de son stage (mais avait bénéficié d'un " devancement de majorité " signé de ses parents) et se considère elle-même comme étant particulièrement " paumée " et instable (tant affectivement que matériellement) à l'époque des faits.
Vers 1979 -1980, j'ai subi cette épreuve au stage de guide. Il fallait d'abord apprendre à réciter les messages devant une salle remplie de raëliens pour vérifier si on contrôlait bien ses émotions. J'ai lamentablement échoué à cause du manque d'air (trop chaud) et de la mauvaise nourriture (sous-tension) due à mon manque d'argent (j'étais vraiment sans le sou à l'époque). Je me souviens être passée en dernier à cette épreuve. J'étais tellement fatiguée (après 3/4 heures d'attente) que je commençais à bafouiller, puis à éclater de rire pour enfin pleurer à grosses larmes... j'ai totalement craqué nerveusement. Le souvenir le plus fort quil me reste est que tout le monde me regardait "médusé", personne ne disait un mot pour m'aider, pas de sourires, pas de gestes.
Tout le monde me dévisageait l'air stupéfait. Sauf Raël, tout au fond de la salle qui, se levant très stoïque, a dit et d'une voix claire et posée : " ne t'inquiète pas, la même chose m'est arrivée aussi au début, tu es très fatiguée et très émotive, c'est très dur mais c'est normal, je comprends très bien, vas te reposer, tout ira bien après... " Sur le coup, ça m'a remontée, je trouvais ça sympathique de sa part. Après son intervention, il y a eu un applaudissement général. Le lendemain, on a pris chaque candidat à part dans une pièce. Là, 3 guides (niveau 3 ou 4) nous ont posé une question (cette question devait rester secrète). Il y avait une petite mise en scène : habits noirs, visages graves et ton conspirateur. Ils m'ont dit quelque chose du genre : " Raël est un imposteur ou un escroc ! Nous l'avons découvert il n'y a pas longtemps mais il ne faut pas le redire ! Préfères-tu venir avec nous ou rester avec lui ?" J'ai répondu que ma confiance envers les élohims (extraterrestres qui ont créé la vie sur Terre d'après Raël) était plus grande que celle envers Raël, mais que s'ils avaient choisi Raël comme prophète, c'est qu'ils savaient qu'on pouvait lui faire confiance.
Ma confiance était totale envers les élohims, je pensais que le reste n'était que simples " affaires " humaines... J'ai tout de même senti de suite que c'était une mise en scène, je suis très sensible à ça, et j'ai souri (ou rigolé) devant eux. Voyant que je n'étais pas dupe, ils ont eu du mal eux aussi à se retenir de rire. A l'époque, il n'y avait pas encore de papier à signer. En sortant de la pièce, toujours avec le sourire, j'ai croisé Raël accoudé sur une voiture qui m'a regardée en souriant aussi. J'ai eu ainsi la certitude qu'il était complice du test. Je l'ai vu en un regard. Il voulait que je sois complice aussi car il m'a fait un signe du doigt (comme quand on gronde gentiment les enfants).
J'avais échoué à la première épreuve, je me suis dit que je ne serais pas guide. Eh bien non, ils m'ont mis niveau 2 !!! J'ai vu par contre plusieurs personnes sortir de ce test totalement déstabilisées et particulièrement un bon ami qui a échoué à son stage de guide à cause de ce test. Je ne lui ai pas révélé sur le coup qu'il s'agissait d'une mise en scène car en plus il ne voulait pas me redire " le secret ", ni ce qu'il avait répondu à la question ! Il avait marché à fond ! Plus tard, j'ai pu lui dire ce que j'en pensais, mais il ne voulait plus rien en savoir, trop ébranlé ! L'année suivante, il a réussi à être " niveau 1 " et moi j'ai quitté le mouvement raëlien, j'en avais vu assez...
Mouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages DarrowMouvement raelien : L'EPREUVE DE LA " FAUSSE REVELATION " plusieurs témoignages Uarrow Témoignage des années 90


Tous les candidats ont d'abord passé un test écrit avec des questions vraiment basiques sur les messages révélés par les extraterrestres à Raël. Les questions étaient du style :



- Dieu existe-t-il ? (il fallait répondre : non)
- Satan et Lucifer sont-ils la même personne ? (non)
- Le corps astral existe-t-il ? (non).
- Etc.
Evidemment, pratiquement tout le monde a réussi le test : les questions sont tellement simples pour qui a lu et relu avec passion les livres de Raël ! Pour le test oral, nous sommes passés individuellement dans une petite pièce où étaient assis deux ou trois guides (ou un guide et deux niveaux 3), dans tous les cas, des membres du haut de la structure.
Dans mon cas, il s'agissait d'une femme et d'un homme tous deux guides, des personnes que j'appréciais particulièrement... Le lecteur verra que c'est important pour la suite !
D'un air grave, ils m'ont félicité pour mes bons résultats à l'écrit. Puis ils m'ont révélé qu'ils venaient d'apprendre que Raël était un imposteur et un escroc. Eux formaient un groupe de dissidents pour dénoncer l'affaire... Est-ce que j'étais des leurs ?
Là, j'ai ressenti une grosse émotion.
J'étais encore assez fragile émotionnellement et la découverte de ce message et surtout d'un groupe de personnes sympathiques et pleines d'amour m'avait beaucoup émue et fragilisée. Je me suis retrouvée complètement déchirée entre deux décisions à prendre, toutes deux douloureuses :


1 - Soit suivre les dissidents, et rester dans le cocon de ce nouveau groupe d'amis, mais alors adieu la belle aventure philanthropique, le sauvetage de l'humanité. Et la perspective de me retrouver de nouveau sans réponse devant les questions fondamentales, d'où venons-nous, etc...
2 - Soit rester fidèle à Raël et à ses messages, tout en sachant qu'il était escroc ! La pilule était quand même dure à avaler !
Je leur ai demandé s'ils avaient des preuves de ce qu'ils avançaient. Ils n'en avaient pas bien entendu. Je ne pouvais me résoudre à penser que Raël était escroc, lui cet homme si chaleureux, si doux, si drôle... De plus, les messages m'avaient apporté comme une bouffée d'air pur : j'avais des réponses et je touchais du doigt une certaine " spiritualité ". J'avais aussi le désir d'informer l'humanité de cette bonne nouvelle, c'était une si belle aventure ! Alors je me suis dit, qu'après tout, le message m'ayant apporté beaucoup de bonheur, j'avais bien envie de le " vivre " quand même.
Pourtant, le désir de rester avec le petit groupe de dissidents que j'appréciais tant me taraudait également ! Oh là là ! Comme ça se bousculait sous ma calotte crânienne ! Au bout de quelques minutes qui m'ont paru une éternité (j'étais placée devant un choix terrible et il me fallait faire vite, car ils attendaient ma réponse), j'ai eu soudain l'intuition furtive que je passais là le " test de Satan ". Il pouvait s'agir d'un mensonge de leur part pour tester ma fidélité à Raël. Je me suis sentie soulagée et leur ai dit que je ne les suivrais pas car le message était trop fort, trop beau et que Raël faisait du bien.
Ils m'ont alors souri, ouvert grands leurs bras : j'étais admise parmi les membres de la structure du mouvement raëlien international, Hourrah ! Mais il m'a fallu signer un formulaire dans lequel je prêtais le serment de ne rien révéler de ce test ! J'étais si heureuse de tout garder : les messages, la mission de sauvetage de l'humanité, le groupe de mes bons amis " faux dissidents " et, par-dessus tout, je venais de signer ma fidélité à Raël !
C'est un test très puissant dans la mesure où il nous met déjà dans une situation de doute que nous serons amenés à vivre souvent : celle dans laquelle Raël nous est présenté comme un escroc, un affabulateur. On lui reste fidèle malgré tout. En faisant ce choix lors du test, on signe un pacte avec soi-même... et il est si difficile de renier ses propres choix, d'admettre s'être trompé dans un domaine " spirituel " et émotionnel où l'on s'est autant engagé ! Plus tard, quand des signes et des personnes nous montrent que Raël est vraiment un escroc, on a beaucoup de mal à l'admettre car on a déjà prêté serment avec notre propre conscience... Cette épreuve secrète lie tous les raëliens de la structure par le même serment. Nous n'en parlons jamais véritablement entre nous, mais les sous-entendus sont là, nous sommes " complices ", nous nous comprenons à demi-mot. Il ne nous vient jamais à l'idée de parler de ce test avec un prêtre ou guide de niveau supérieur, c'est impensable, une idée complètement tabou !
Il s'agit là d'une épreuve très puissante et je me souviens d'avoir moi-même fait passer ce test à des " candidats ". L'une d'entre ces personnes ayant échoué (normal, son compagnon faisait partie de l'équipe des examinateurs) avait été tellement choquée, qu'elle avait mis une étiquette au-dessus du lit conjugal : " Ici, dort l'homme qui m'a trahie. " Ni l'un ni l'autre ne sont raëliens à l'heure actuelle, ils ne m'en voudront pas d'avoir révélé cette anecdote. Si on échoue au test la première fois, on ne le repasse pas mais on peut demander à intégrer la structure lors du stage de guide suivant.


kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum