Education, formation

Aller en bas

Education, formation Empty Education, formation

Message par kellie le Mer 11 Mar - 20:33

Europe de l'éducation et de la formation



Le traité de Rome ne prévoyait pas d'action dans ce domaine. C'est avec le traité de Maastricht que les termes d'éducation, d'étudiants ou de formation professionnelle ont fait leur apparition. Cependant, comme le montre le programme ERASMUS créé en 1987, l'Union européenne a pu commencer à agir dans ce domaine avant 1992.

L'Union européenne (UE) favorise la coopération entre Etats membres en matière d'enseignement, complète leur action et encourage l'émergence de pratiques innovantes. Elle n'intervient ni dans les contenus des programmes d'enseignement, ni dans l'organisation du système éducatif, mais tend à créer un espace européen de l'éducation en développant la mobilité des étudiants et des enseignants et en encourageant les échanges entre les acteurs européens.

L'action de l'Union dans ce domaine est essentielle car elle peut promouvoir l'identité européenne et impliquer davantage les jeunes dans la construction européenne


Depuis 2004, le commissaire européen en charge de l'éducation et de la formation est le commissaire européen Jan Figel (Slovaquie).


Objectifs

Fonctionnement

Financement

Exemples d'application
Textes et documents
Sites utiles

Adresses utiles
Objectifs



L'UE entend contribuer au développement d'une éducation de qualité et à la mise en oeuvre d'une politique de formation professionnelle.

Plus précisément, elle s'est fixée comme objectifs principaux :


la réduction de moitié d'ici 2010 [b]du nombre de personnes de 18 à 24 ans qui abandonnent les études au-delà du premier cycle universitaire ;



  • l'accroissement de la mobilité des étudiants et des enseignants ainsi que des partenariats entre établissements d'enseignement ;l'intégration dans l'enseignement des nouvelles technologies et notamment l'institution d'un diplôme européen pour les compétences de base en technologie de l'information ;

l'apprentissage des langues et l'intégration de la dimension européenne dans l'enseignement ;


  • l'harmonisation des cycles d'études universitaires.

    En outre, les programmes européens d'éducation et de formation visent à aider l'Union dans son ensemble à atteindre l'objectif stratégique fixé lors du Conseil européen de Lisbonne en mars 2000.

    Selon cet objectif, l'Union doit devenir d'ici 2010 l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale.

    Pour y parvenir, les chefs d'Etat et de gouvernement ont mis l'accent sur la nécessité d'assurer "non seulement une transformation radicale de l’économie européenne, mais aussi un programme ambitieux en vue de moderniser les systèmes de sécurité sociale et d'éducation".

    En 2002, ils ont précisé que les systèmes européens d'éducation et de formation devaient devenir une référence de qualité au niveau mondial d'ici à 2010.


    Fonctionnement
    Agence Europe Education Formation France

    Située à Bordeaux, l'Agence Europe Education Formation France est l'antenne nationale chargée de gérer les actions décentralisées de la Commission européenne en matière d'éducation et de formation tout au long de la vie. Groupement d'intérêt public, l'agence est placée sous la double tutelle du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité.
    L'Agence organise des appels à projet, fournit une assistance technique aux candidats et aux porteurs de projets et diffuse l'information sur les politiques européennes de l'éducation et de la formation.

    En savoir plus

    Dans ces domaines, la compétence est avant tout celle des Etats membres. Conformément au principe de subsidiarité, l'UE encourage la coopération et la coordination (méthode ouverte de coordination) entre Etats membres, dont elle peut compléter l'action si nécessaire.

    Dans tous les cas, l'UE doit d'une part, respecter la diversité culturelle et linguistique des Etats membres, et d'autre part, laisser le contenu de l'enseignement et l'organisation du système éducatif sous leur entière responsabilité.



    L'UE s'appuie sur un partenariat étroit avec les États membres et agit principalement au travers de livres blancs, de recommandations, de déclarations, de résolutions et d’objectifs communs. Notamment, l'UE élabore des programmes d'action pluriannuels en matière d'éducation et de formation.

    Les domaines d'action prioritaires concernent :


    la mobilité des étudiants, des personnes en formation, des jeunes volontaires, des enseignants et des formateurs ;l'éducation et la formation tout au long de la vie ;
    l'intégration efficace des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).
Lancé en 1980, le réseau Eurydice d'information sur l'éducation en Europe permet l'échange d'information et la comparaison des pratiques éducatives en vue d'une plus grande coopération à l'échelle européenne.


Financement

Le programme d'éducation et de formation tout au long de la vie pour la période 2007-2013 est le principal programme de financement dans le domaine de l'éducation et de la formation. Il succède aux programmes Socrates, Leonardo Da Vinci et eLearning qui ont pris fin en décembre 2006.

Doté d'un budget de 7 milliards d'euros, ce programme d'action finance des projets et activités visant à promouvoir les échanges, la coopération et la mobilité entre les systèmes éducatifs et de formation dans l'Union européenne.
D’autres fonds sont également disponibles pour promouvoir la coopération politique, l’apprentissage des langues, l’apprentissage en ligne et pour favoriser la diffusion et l’échange de bonnes pratiques.

1 milliard d'euros sont consacrés à l'éducation et à la formation en 2008, soit une hausse d'un peu plus de 9 % par rapport au budget 2007.
Exemples d'application
En pratique, l'Europe de l'éducation et de la formation, c'est :


  • Un programme d'éducation et de formation tout au long de la vie composé de sous-programmes
    Leonardo da Vinci vise à soutenir la formation professionnelle et a pour objectif d'augmenter les stages en entreprises à 80 000 par an d'ici 2013. Grâce au programme Leonardo da Vinci, 7000 Français profitent chaque année de stages en Europe.
    Erasmus finance les actions de mobilité des étudiants et les partenariats universitaires et dont bénéficient quelques 150 000 étudiants chaque année avec l'objectif d'atteindre le seuil de trois millions de personnes ayant participé à la mobilité d'ici 2012. 22 000 jeunes français bénéficient de bourses Erasmus chaque année. La France a demandé et obtenu que le nombre de bourses Erasmus et Leonardo soit augmenté de manière significative pour les années 2007-2013 (quasi doublement du nombre de ces bourses).
    Grundtvig finance des programmes d'éducation pour les adultes, en particulier sous la forme de partenariats, de réseaux et d'échanges transnationaux et vise à soutenir la mobilité de 7 000 d'ici 2013.
    Comenius soutient la coopération entre les écoles et les enseignants avec l'objectif d'inclure au moins trois millions d'élèves dans les activités éducationnelles conjointes du programme.
    Le programme transversal concerne les activités qui dépassent les limites des programmes sectoriels avec l'objectif de promouvoir la coopération européenne dans des domaines qui recouvrent au moins deux programmes sectoriels. Il recouvre quatre activités clés dans le domaine de l'éducation et de la formation : la coopération et l'innovation politiques, la promotion de l'apprentissage des langues, le développement d'un contenu, de services, de pédagogies et de pratiques innovants fondés sur les TIC, la diffusion et l'exploitation des résultats d'actions relevant de ce programme ou des programmes antérieurs ainsi que l'échange de bonnes pratiques.
    Le programme Jean Monnet porte spécifiquement sur les questions d'intégration européenne dans la sphère universitaire et apporte un soutien aux établissements et associations agissant dans le domaine de l'éducation et de la formation sur le plan européen.

    Deux programmes pour les relations avec les pays tiers
    Le programme Erasmus Mundus (2004-2008) vise à améliorer la qualité et la visibilité de l'enseignement supérieur européen, à favoriser la mobilité d'étudiants de haut niveau en provenance de pays tiers, et à encourager la mobilité des étudiants et universitaires européens vers ces pays.


    Le programme Tempus organise la coopération inter universitaire entre les Etats membres de l’Union européenne et les 27 pays de la région méditerranéenne, des Balkans occidentaux, d’Europe orientale et d’Asie centrale.

  • Des dispositifs spécifiques pour une harmonisation européenne
    Le principe de la reconnaissance académique des diplômes repose sur l'acceptation, par un Etat membre, de la validité d'un diplôme obtenu dans un autre Etat membre. Cette reconnaissance, opérationnelle à travers le Système européen de transfert de crédit (ECTS), permet à un étudiant de poursuivre sa formation dans un autre pays européen sans être pénalisé.

    Créé en 2004, l'Europass est destiné à rendre les qualifications et les compétences des citoyens plus compréhensibles partout en Europe. Il consigne sous un format unique les compétences et les qualifications acquises dans les différents pays de l'UE.

    Un soutien au processus de Bologne. Cette initiative intergouvernementale pour la création d'un espace européen de l'enseignement supérieur regroupe 46 pays européens qui cherchent à harmoniser les cursus au travers d'une architecture commune, composée de trois cycles : Licence, Master, Doctorat. En France, la mise en place du système LMD s'est progressivement étendue à l'ensemble des universités depuis la rentrée 2002-2003.
    Les réseaux communautaires fournissent des études et diffusent de l'information : Eurydice : réseau européen d'information en matière d'éducation ; Enic-Naric : réseau des centres nationaux d'information sur la reconnaissance académique des diplômes ; Eurodesk : principalement basé dans les Centres d'information pour la jeunesse (CIDJ), il fournit des renseignements sur la mobilité des jeunes en Europe .
    Adopté en février 2008, le cadre européen des certifications pour l'apprentissage tout au long de la vie a pour objet de permettre une meilleure lisibilité des certifications d'un pays européen à l'autre et de favoriser la mobilité. Les pays doivent établir le lien entre leurs systèmes nationaux de certification au plus tard en 2010 et les titres ou diplômes nationaux doivent comporter la référence CEC (cadre européen des certifications) correspondante au plus tard en 2012.

    Textes et documents
    Chiffres clés de l'enseignement supérieur en Europe en 2007, Commission européenne, Eurydice, Eurostat, EUR-OP, 2007, version pdf, 250 p.

    Europa - Synthèses de la législation (SCADPlus), Commission européenne : éducation

    Décision n° 1719/2006/CE du Parlement européen et du Conseil
    du 15 novembre 2006 établissant le programme "Jeunesse en action" pour la période 2007-2013
    Décision n° 1720/2006/CE du Parlement européen et du Conseil du 15 novembre 2006 établissant un programme d'action dans le domaine de l'éducation et de la formation tout au long de la vie
    Sites utiles
    PLOTEUS, Portail sur les opportunités d'études et de formation en Europe
    Portail européen de la jeunesse
    Portail d'elearning (pour favoriser l'utilisation des technologies multimédias et d'Internet au service de l'éducation et de la formation)
    Ministère de l'Education nationaleDirection Générale Education et culture
    Agence Europe-Education-Formation France
    Processus de Bologne


    [/b]

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum