anipassion.com

Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent

Aller en bas

Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent Empty Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent

Message par Admin le Dim 7 Déc - 18:04

Publié le 07/12/2008 à 12:52 - Modifié le 07/12/2008 à 15:44 Le Point.fr
Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent


lepoint.fr (avec AFP)

Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent 27934_greceemeuteune

Des centaines des personnes ont manifesté dans la nuit de samedi à dimanche dans le centre d'Athènes après la mort d'un adolescent, âgé de 15 ans, tué par les balles d'un policier. AFP



Des affrontements entre manifestants protestant contre la mort la samedi d'un adolescent de 15 ans tué par balles par un policier ont embrasé dimanche les principales villes grecques. L'agent qui a tué le jeune Andreas Grigoropoulos, a été arrêté dimanche et est poursuivi pour "homicide volontaire".

Mais rien ne semble apaiser la colère es manifestants. Des groupes de jeunes ont brisé dimanche après-midi, à l'aide de cocktails Molotov, des vitrines de commerces et de banques à Athènes où plusieurs milliers de personnes manifestaient. Près de 5.000 personnes s'étaient rassemblées en début d'après-midi devant le Musée national, près du quartier d'Exarchia où a été tué l'adolescent.La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser ces groupes des jeunes qui lançaient des pierres et des morceaux de bois et incendiaient des véhicules.

A Salonique, dans le nord du pays, une dizaine de banques et de commerces ont également été incendiés par des cocktails Molotov lancés par des manifestants. Les façades des agences de la Banque Nationale de Grèce et de la banque Emporiki ont été visées tandis qu'une série de magasins de vêtements et des supermarchés ont été également endommagés. Des vitres de la façade du bâtiment de la Mairie de Salonique, deuxième ville grecque, ont volé en éclats tandis qu'un véhicule de la chaîne de télévision Alpha a été incendié.

"Aucune indulgence" à l'égard des responsables

Des centaines de personnes avaient déjà manifesté dans la nuit de samedi à dimanche dans le centre d'Athènes et dans les principales villes grecques après la mort de l'adolescent. L'incident qui a provoqué sa mort a eu lieu samedi soir vers 21 heures, heure locale (20 heures, heure française) à Exarchia, un quartier proche des universités, au centre d'Athènes.
La victime appartenait à un groupe de trente jeunes qui ont jeté des pierres et divers objets contre un véhicule transportant deux policiers. L'un d'eux est sorti du véhicule et à fait feu, tirant trois balles sur l'adolescent. Blessé mortellement à la poitrine, le jeune homme a été transféré dans un hôpital situé à proximité où sa mort a été certifiée par les médecins.

Des centaines de manifestants, pour la plupart des habitants du quartier d'Exarchia sont alors descendus au cours de la nuit dans les rues pour protester contre "l'arbritraire" des policiers, scandant des slogans contre le gouvernement de droite de Costas Caramanlis et du ministre de l'Intérieur, Prokopis Pavlopoulos. Le Premier ministre grec Costas Caramanlis a assuré qu'il n'y aurait "aucune indulgence" à l'égard des responsables de la mort du jeune homme dans une lettre de condoléances envoyée à sa famille. "Comme tous les Grecs, je sens une douleur profonde. Je sais que rien ne peux soulager votre douleur. Je voudrais vous assurer qu'il n'y aura aucune indulgence" vis-à-vis des responsables "et que l'État va veiller à ce que cette tragédie ne se répète pas", a indiqué dans sa lettre le Premier ministre.

Le ministre de l'Intérieur ainsi que la police ont également exprimé leur "douleur profonde" pour cet incident "isolé" et ordonné une enquête pour en définir les causes. Trois procureurs ont été chargés de l'enquête. Le chef du commissariat d'Exarchia ainsi que les deux policiers ont été suspendus.

Prokopis Pavlopoulos et le secrétaire d'Etat de son ministère, Panayotis Hinofotis, avaient offert dans la nuit leur démission au Premier ministre Costas Caramanlis, qui les a refusées.

_________________
Violentes manifestations en Grèce après la mort d'un adolescent 08-24-10Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
mon site http://www.amis-arts.com
Admin
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 76
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 27/11/2008

http://www.amis-arts.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum