Brest : l'incendie cachait un double homicide

Aller en bas

Brest : l'incendie cachait un double homicide Empty Brest : l'incendie cachait un double homicide

Message par kellie le Lun 22 Nov - 7:42

Un couple de retraités, dont les corps calcinés ont été retrouvés jeudi soir dans leur pavillon à Bourg-Blanc (nord du Finistère), a été en fait victime d'un double homicide. Selon le scénario décrit par Bertrand Leclerc, procureur de la République à Brest, le couple a été poignardé à son domicile et les corps, aspergés d'un produit inflammable, ont été incendiés.

Le feu s'est ensuite propagé dans la cuisine où les corps ont été retrouvés, avant que des vapeurs combustibles ne provoquent une défraglation qui a soufflé une cloison et éteint les flammes de l'incendie, a-t-il expliqué lors d'un point de presse.

«Sur le corps de l'homme, les légistes ont identifié 29 traces de plaies par arme blanche», a indiqué le procureur. Des traces de sang ont été retrouvées sur le corps de la femme, mais son état de «carbonisation avancée» a rendu les constatations très difficiles.

Les corps calcinés de l'homme et de la femme, âgés d'une soixantaine d'années, avaient été découverts jeudi vers 19 heures après que le le fils aîné du couple, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, eut alerté les secours.

En milieu d'après-midi, des voisins avaient entendu une explosion, mais les autopsies n'ont pas permis, pour l'instant, de déterminer l'heure de la mort.

Une enquête très technique

Il y a beaucoup de zones d'ombre à éclaircir dans cette mystérieuse affaire, à commencer par l'identité exacte des cadavres. Les corps, très abîmés, ne sont pas identifiables, mais «selon toute vraisemblance on a bien affaire aux occupants de la maison», a souligné le procureur.

«Il n'y avait pas de trace d'effraction et les pièces ne semblent pas avoir été fouillées», a précisé le procureur. A l'arrivée des secours, la maison était fermée de l'intérieur et les pompiers ont dû forcer un volet pour entrer, a-t-il ajouté. Des traces de sang ont été découvertes dans d'autres pièces de la maison.

«Le crime de rôdeur n'est pas forcément la thèse privilégiée, mais aucune hypothèse n'est exclue», a-t-il ajouté.

Bertrand Leclerc a indiqué que l'enquête sera «très technique et difficile», la scène du crime étant «particulièrement abîmée». Une quarantaine de gendarmes de la section de recherches de Rennes et de la compagnie de Brest ont été mobilisés. Les opérations de police technique sur le site étaient encore en cours samedi.

L'homme, ancien informaticien dans un groupe laitier, était en retraite depuis un an. Son épouse, retraitée depuis le mois de juin, était agent administratif au tribunal de Brest.

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum