Benoît XVI ne comprend pas «l'interdiction générale» de la burqa

Aller en bas

Benoît XVI ne comprend pas «l'interdiction générale» de la burqa Empty Benoît XVI ne comprend pas «l'interdiction générale» de la burqa

Message par kellie le Dim 21 Nov - 8:28





Dans un livre d'entretiens intitulé «Lumière du monde»,Benoît XVI a exprimé son incompréhension face à l'interdiction générale du voile intégral, telle que la prévoit la loi française, alors que le débat s'est invité dans d'autres pays d'Europe.




Par ailleurs, le pape est partisan d'un dialogue «sincère» avec l'islam.



A la question du journaliste allemand Peter Seewald, «en France, le parlement a interdit le port de la burqa. Les chrétiens peuvent-ils s'en réjouir ?», le souverain pontife répond: «En ce qui concerne la burqa, je ne vois pas de raison à une interdiction générale». Et d'expliquer : «On dit que certaines femmes ne portent pas du tout volontairement la burqa et c'est à proprement parler un viol de la femme. On peut bien sûr ne pas être d´accord avec cela». «Mais si elles veulent la porter volontairement, je ne sais pas pourquoi on doit le leur interdire», ajoute-t-il, selon le texte original allemand dont dispose l'AFP.

Début octobre, le Conseil constitutionnel français a validé une loi interdisant le port du voile intégral(burqa, niqab) dans l'espace public, jugeant toutefois qu'elle ne pouvait s'appliquer dans les lieux de culte ouverts au public. Le 14 septembre, le Parlement français avait définitivement adopté, lors d'un ultime vote du Sénat, un projet de loi prohibant «la dissimulation du visage dans l'espace public» (voile intégral, mais aussi cagoules dans les manifestations...), sous peine d'une amende de 150 euros et/ou d'un stage de citoyenneté... Le débat français a fait tache d'huile en Europe. L'Espagne, les Pays-Bas, la Suisse réfléchissent à une interdiction. Pour l'instant, seule la Belgique a légiféré.

Un dialogue «sincère» avec l'islam

Concernant l'islam, Benoît XVI prône un dialogue «sincère». «Il est important que nous restions intensément en contact avec toutes les forces musulmanes ouvertes au dialogue pour que des changements puissent se produire, là où l'islam lie vérité et violence», dit-il.

Revenant sur son discours de Ratisbonne, dans lequel une citation d'un empereur byzantin sur le rôle de la violence dans cette religion déclencha une polémique dans le monde musulman, en septembre 2006, il explique avoir voulu faire un discours académique et ne pas avoir prévu qu'il soit lu comme un discours politique.


kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum