Avignon : le meurtrier présumé d'un expert-comptable écroué

Aller en bas

Avignon : le meurtrier présumé d'un expert-comptable écroué Empty Avignon : le meurtrier présumé d'un expert-comptable écroué

Message par kellie le Dim 21 Nov - 8:22

Les enquêteurs de l'antenne de police judiciaire d'Avignon (Vaucluse) viennent d'éclaicir le mystère autour du meurtre d'un expert-comptable, retrouvé étranglé, le 9 novembre, dans son appartement situé dans le centre-ville de la cité des Papes.
Le meutrier présumé, ex-amant de la victime, a été mis en examen, hier après-midi avant d'être placé en détention provisoire.
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'auteur des faits aurait tué son ancien compagnon parce qu'il ne supportait pas leur séparation.
Le corps, - habillé d'un simple caleçon -, de Jean-Christophe, 58 ans avait été découvert, allongé sur le sol de son appartement par les pompiers, alertés par des proches de la victime, sans nouvelle d'elle depuis plusieurs jours. A ses côtés, une bouteille d'alcool à brûler avait été retrouvée. L'autopsie de la dépouille de l'expert-comptable a permis d'établir qu'il avait été tué dans la soirée du 3 novembre.
Au domicile de la victime, les enquêteurs de la PJ d'Avignon n'ont découvert aucune empreinte, ni trace ADN inconnue. Mais les policiers ont été intrigués par un détail : la porte de l'habitation était verrouillée de l'intérieur. Un élément qui les a rapidement orienté vers la thèse d'un
crime commis par un proche, possédant les clefs des lieux des faits. Au fil de leur enquête, les policiers ont appris que Jean-Christophe, père de famille, divorcé, était harcelé par son ex-petit ami.
«Les investigations menées ont permis de déterminer que le principal suspect avait un double des clefs de la victime ainsi qu'un badge magnétique nécessaire pour entrer dans son immeuble, précise une source proche de l'affaire. Cet homme a été interpellé le 17 novembre avant d'être placé en garde à vue».
Ce dernier, âgé de 47 ans, de nationalité marocaine, sans profession, domicilié à Cavaillon a nié en bloc être le meurtrier de son ex-compagnon.
«Le soir des faits, il se trouvait à Avignon, poursuit la même source. Le badge magnétique en sa possession a été activé vers 22 heures. En revanche, ni ce badge, ni les clefs n'ont été trouvés chez lui. Pour se défendre, il s'est inventé un alibi en prétextant s'être trouvé avec une tierce personne le soir des faits. Cette dernière a totalement infirmé sa version. Le meurtrier présumé semble ne pas avoir supporté sa séparation avec la victime.»

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 57
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum