2 ans de prison ferme pour pédophilie

Aller en bas

2 ans de prison ferme pour pédophilie

Message par Admin le Jeu 30 Juil - 17:33

2 ans de prison ferme pour pédophilie

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mercredi G.J., un Bruxellois de 50 ans, à 4 ans de prison avec un sursis probatoire pour la moitié de la peine.

L'intéressé a été acquitté d'une tentative de viol sur une petite fille de 8 ans mais a été reconnu coupable d'attentats à la pudeur commis avec violences sur cette victime, ainsi que sur deux autres fillettes âgées de 11 ans et de 12 ans, au moment des premiers abus. Ceux-ci ont été perpétrés entre le 4 octobre 1997 et le 1er janvier 2004.

C'est le 26 mai 2004 que le père de la principale victime a déposé plainte, suite à l'intervention des services de SOS Enfants. Un mois auparavant, il avait appris que le prévenu, un ami de son ancienne épouse, avait tenté de commettre les abus les plus graves sur son enfant. Celle-ci a donné, lors de son audition vidéo-filmée, des détails sordides sur les sévices sexuels que G.J. lui avait infligés.

Un soir, vers l'âge de 9 ans, lorsqu'elle logeait chez le prévenu et qu'elle dormait avec lui dans un grand lit avec la fille de celui-ci, il tenta une pénétration anale pendant qu'elle dormait. Lorsqu'elle se réveilla, il abandonna ce qu'il avait entrepris. Mais il réitéra le même comportement à plusieurs reprises. L'enfant avait averti sa mère mais celle-ci lui avait conseillé de ne rien dire. Elle en parla finalement à son grand-père qui avertit son père.

L'arrestation du prévenu permit de déclencher une enquête générale sur ses fréquentations et deux autres petites victimes ont ainsi été identifiées. Entre temps, l'intéressé avait été remis en liberté, dans l'attente de son procès.

S'alignant sur certains arguments plaidés par l'avocate de la défense, Me Benjamine Bovy, le tribunal a assorti la peine d'un large sursis probatoire, compte tenu d'un commencement de prise de conscience de la gravité des faits chez le prévenu et son engagement à se soumettre à une psychothérapie. (belga)

29/07/09 18h32

_________________
Ne remettez pas à demain les mots aimables que vous pouvez prononcer aujourd'hui.
N'oubliez pas de dire "Je t'aime", ces mots si courts et si importants ,
pour ne pas avoir à dire "J'aurais dû lui dire que je l'aimais."
mon site http://www.amis-arts.com
avatar
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 75
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amis-arts.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum