L’intelligence, pas seulement une question d’intellect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’intelligence, pas seulement une question d’intellect

Message par kellie le Lun 8 Déc - 2:22

L’intelligence, pas seulement une question d’intellect

Nous connaissons tous des personnes, adultes ou enfants, dont l’intelligence ne fait nul doute, et qui pourtant, peinent à trouver un équilibre dans leur vie scolaire, professionnelle, affective ou sociale. La raison en est simple : d’autres facteurs que l’intelligence « intellectuelle » contribuent à la réussite dans les différentes sphères de la vie. En particulier, l’intelligence dite « émotionnelle » a son mot à dire…
Qu’est-ce que l’intelligence ?

Pour Alfred Binet, le psychologue du début du XXe siècle qui a entrepris de quantifier l’intelligence par la mesure du quotient intellectuel (test de QI), l’intelligence serait l’ensemble des capacités intellectuelles qui permettent de prédire le « succès d’un individu ». Selon cette définition, plus on a QI élevé, plus on aurait de chance de réussir dans la vie. Hélas, pour prendre un exemple extrême, les « surdoués » dont le score de QI dépasse souvent 125 dès leurs plus jeunes années, ne se montrent pas les plus doués dans leur vie d’adulte (plutôt même moins doués !) et nombre de ces enfants se retrouvent en échec scolaire.


L’intelligence, c’est aussi une question d’émotion…

Face à ce paradoxe, les chercheurs en psychologie ont fini par admettre qu’il existait une autre forme d’intelligence, dénommée récemment « intelligence émotionnelle » dont la part dans la capacité à bien se débrouiller dans la vie serait bien plus importante que l’intelligence « intellectuelle ». David Servan-Schreiber, dans son livre « Guérir » récemment publié*, rapporte même que selon certaines études « moins de 20% de la réussite pourrait être attribuée au QI (…). D’autres facteurs, plus importants que l’intelligence abstraite et logique, sont responsables du succès à 80% ». Partant de ce nouveau concept d’intelligence émotionnelle, les chercheurs américains à l’origine de ce concept ont défini la notion de quotient émotionnel.


Le quotient émotionnel repose sur quatre aptitudes

Présenté avec simplicité par D. Servan-Schreiber dans le livre sus-cité, le quotient émotionnel (QE) définit quatre aptitudes évaluant globalement les qualités suivantes : la connaissance de soi, la retenue, la compassion, la coopération et la capacité à résoudre les conflits.

Ce quartet d’aptitudes est le suivant :


  • l’aptitude à identifier son état émotionnel et celui des autres ;

  • l’aptitude à comprendre le déroulement naturel des émotions ;

  • l’aptitude à raisonner sur ces propres émotions et celles des autres ;

  • l’aptitude à gérer ses propres émotions et celles des autres.

    Selon Daniel Goleman, journaliste scientifique qui a largement contribué à faire connaître le QE auprès du grand public, « la maîtrise de l’intelligence émotionnelle serait un meilleur gage de succès dans l’existence que le QI ».


    Pour en savoir plus


  • * David Servan-Schreiber, « Guérir » le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse. Coll. Réponses, Robert Laffont, 2003.

  • ** Daniel Goleman, « L’intelligence émotionnelle » Accepter ses émotions pour développer une intelligence nouvelle ; « L’intelligence émotionnelle » Accepter ses émotions pour s’épanouir dans son travail, Coll. J’ai lu, Bien Etre, Robert Laffont, traduction 1999.

    Pour commander en ligne : www.alapage.fr

  • kellie
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 1053
    Age : 55
    Localisation : Nice France
    Date d'inscription : 01/12/2008

    Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum