Le procès d’une machiavélique ? (Pour la Belgique)

Aller en bas

Le procès d’une machiavélique ? (Pour la Belgique)

Message par kellie le Lun 21 Nov - 11:12

Le passé de la dépeceuse du Rouge Cloître peut plaider pour elle
BRUXELLES CAPITALE Demain s’ouvrira donc le procès de Violante Hochleitner, née à Schluchsee, en Allemagne, le 17 novembre 1948.
Pratiquement toutes les apparences sont contre elles. Son prénom la dessert au point qu’au moment de son arrestation, certains médias pensaient pouvoir la prénommer “Violente”.
Son visage est marqué par les années aujourd’hui, mais par des traits durs aussi et depuis bien longtemps. Son charme lui a permis d’envoûter bien des hommes dans le passé et peut, pour qui veut la caricaturer, faire d’elle une manipulatrice de légende. Mais, au départ de ce procès, les juges, c’est-à-dire les jurés, ne doivent-ils pas précisément s’atteler à faire tomber les masques des mythes et des légendes, comme ceux du mensonge et de l’hypocrisie, pour aller au cœur de la vérité ?
Elle eut bien des orages avec la victime, Luc Lahaye, feu son mari. Elle eut bien des amants aussi. Le disparu, beau comme un dieu, n’avait pas été avare de conquêtes féminines non plus.
Ils se sont aimés passionnément, avec de l’amour mais également de la haine.
Dans leur relation, il y avait quelque chose d’amour-haine, comme les deux mains de Robert Mitchum qui se croisent pour prier dans La nuit du chasseur. Les tatouages de quatre doigts d’une main indiquent Love et ceux des quatre autres Hate. Love and Hate , Amour et Haine.
Violante Hochleitner et Luc Lahaye se sont mariés en 1978, ont divorcé en 1986 et se sont remariés en 1992. Dans l’entourage de la victime, on se disait qu’il y avait quelque chose de fou dans ce couple et qu’un jour, tout finirait mal.
Leur première rencontre fut un coup de foudre et leur dernière un coup de feu. À deux reprises, Viola, comme l’appellent ses proches, avait déposé plainte pour des coups que lui aurait infligés son homme. Mais elle avait retiré ses plaintes…
Comment les juges d’un jour analyseront-ils ces procédures avortées ? L’horreur des faits effacera-t-elle l’itinéraire douloureux de celle qui, née de père inconnu et abandonnée par sa mère, fut élevée par ses grands-parents, observant avec jalousie sa demi-fratrie intégrée dans une famille reconstituée dont elle fut toujours exclue ?
La fougue et le grain de folie, qui l’ont animée et lui ont permis de dépasser son univers sans joie, n’ont-ils pas été les atouts d’une femme généreuse qui a su se forger une carrière professionnelle envieuse, qui donnait beaucoup mais qui dépensait aussi sans compter ? Le procès commence demain par son interrogatoire qui sera mené par la célèbre présidente d’assises, Karin Gerard.


Jean-Pierre De Staercke
© La Dernière Heure 2
011

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 55
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum