Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Pas d'ordinateurs pour les juges du procès Carlos à Paris

Aller en bas

Pas d'ordinateurs pour les juges du procès Carlos à Paris

Message par kellie le Mer 9 Nov - 12:37

Pas d'ordinateurs pour les juges du procès Carlos à Paris

Les sept magistrats qui jugent depuis lundi le Vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos, dans un procès pour plusieurs attentats en France ne pourront prendre de notes sur leur ordinateur portable, à la suite d'un incident mardi avec la défense.

Depuis lundi, le président de la cour d'assises spéciale de Paris Olivier Leurent multiplie les concessions face aux demandes parfois insolites de la défense. Déterminé à mener jusqu'au bout ce procès à risque, il a décidé de jouer l'apaisement à tout prix. Mardi en fin de journée, il demande à Carlos et à ses avocats s'ils voient un inconvénient à ce que ses six assesseurs prennent des notes d'audience sur leur ordinateur portable.

Dans un premier temps, personne n'y voit à redire, mais soudain, l'accusé se lève, réclamant lui aussi un ordinateur portable pour prendre des notes. Les avocats de la défense brandissent alors l'argument de «l'égalité des armes» entre juges et accusé. «Qui ira contrôler l'ordinateur des magistrats? J'ai vu des juges faire des Sudoku!» a aussi affirmé Me Ripert, l'avocat de l'Allemande Margot Frohlich, jugée par contumace en même temps que Carlos.

«Je ne veux pas que les assesseurs soient suspectés de faire autre chose que de prendre des notes»

Ne souhaitant pas créer d'incident, le président de la cour a cédé, au grand dam de Francis Szpiner, l'un des conseils des parties civiles. «Je ne veux pas que les assesseurs soient suspectés de faire autre chose que de prendre des notes» sur leur ordinateur, a déclaré le président avant de suspendre la séance.

Au deuxième jour de son procès à Paris pour quatre attentats meurtriers (11 morts et 150 blessés) commis il y a plus de 30 ans, Ilich Ramirez Sanchez a attaqué mardi matin «l'anti-France» qui, selon lui, est incapable d'offrir à ses prisonniers des conditions décentes de détention, accusant l'administration pénitentiaire d'avoir passé son temps à le brimer. «C'est pas la France, c'est l'anti-France», a déploré le Vénézuélien, et ce alors que, dans le monde entier, «la France est un pays de référence, le pays des droits de l'Homme».

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 56
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum