UN GOULAG D'ENFANTS :Corruption, abus, et commerce des enfants au Québec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UN GOULAG D'ENFANTS :Corruption, abus, et commerce des enfants au Québec

Message par kellie le Dim 28 Nov - 7:56



UN GOULAG D'ENFANTS
Corruption, abus, et commerce des enfants au Québec





Aucun autre pays ou région dans le monde occidental n'enlève autant d'enfants de leurs parents par la force.





Le taux d'enlèvement par habitant au Québec est 2.5 fois plus élevé qu'en Suède, 6 fois plus élevé qu'en Grande-Bretagne et 17 plus élevé qu'en Espagne.

Un État qui intervient de manière incontrôlée, a mis l'argent des contribuables, les intérêts des bureaucrates et du système judiciaire au-dessus des intérêts des enfants et de leurs familles. L'expansion des budgets ministériels et judiciaires, la création de bases locales de pouvoir corrompu, et l'avancement des carrières lucratives, ont conduit aux abus systématiques et à certains des plus terribles scandales en amérique..

Le taux de suicide du Québec est actuellement parmi les plus élevés du monde occidental, et la composante la plus importante : Les victimes du service d'aide aux enfants (Département de Protection de la Jeunesse, connue sous le nom de " DPJ "). D'autres symptômes de l'échec des politiques interventionnistes de l'État sont une population vieillissante, la dénatalité parmi les familles de souche, le développement d'une bureaucratie super numéraire de plus d'un demi million de fonctionnaires, les taxes et la dette par tête les plus élevés en Amérique du Nord, une corruption rampante dans les régions rurales, l'exode du capital privé et de main-d'oeuvre, etc.

Pour empêcher les plaintes de corruption et les abus dans le traitement des enfants, le gouvernement du Québec, sans débat ou enquête préalable, a étendu les pouvoirs de la DPJ et accéléré les programmes de mise sous tutelle et d'adoption forcée d'enfants.

Dans une population provinciale de 7,5 millions, jusqu'a 30 000 enfants ont été enlevés à leur famille par les autorités en 2006, jugés lors de procès secrets et placés dans des institutions de l'État ou dans des programmes d'adoption forcée. La majorité des enfants coincés dans le système restent sans communication avec leurs parents et leurs proches, sont souvent abusés physiquement, sexuellement et affectivement, gardés jusqu'à la majorité (18 ans) et, le jour de leur dix-huitième anniversaire, largués dans les rues de la ville.

Des années de secrets et une absence totale de contrôle ont donné lieu à une culture d'impunité et de corruption parmi les bureaucrates et les juges, qui ont détruit les vies de centaines de milliers d'enfants et de leurs familles. Les survivants brisés, empêchés de révéler la corruption et les abus sous menace d'accusations auprès des tribunaux et de peines d'emprisonnement, ont créé une relève constante de familles haineuses et déstructurées, garantissant ainsi un négoce permanent pour l´Etat. Le négoce avec des enfants au Québec représente aujourd'hui une industrie croissante, côtée à plus d'un milliard en dollars américains par an, pour financer fonctionnaires, juges, avocats, travailleurs sociaux, psychologues, pharmaciens et titulaires temporaires de l'autorité parentale.

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 55
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: UN GOULAG D'ENFANTS :Corruption, abus, et commerce des enfants au Québec

Message par bleuelavande le Dim 28 Nov - 11:20

dévoiler la noirceur et l'horreur est un devoir !jojo

bleuelavande

Nombre de messages : 36
Age : 68
Date d'inscription : 08/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum