Femmes battues: L'Etat s'engage

Aller en bas

Femmes battues: L'Etat s'engage

Message par kellie le Ven 26 Nov - 7:37


En cette 10e Journée internationale contre les violences faites aux femmes, François Fillon a dévoilé un ensemble de mesures visant à lutter contre un fléau qui, en France, a tué plus de 150 fois l'année dernière.

[b]La lutte contre les violences conjugales sera érigée en grande cause nationale en 2010. Dans un discours prononcé à Matignon, François Fillon a confirmé cette information ce mercredi, en cette 10e Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Concrètement, ce "label" permettra à un collectif de 25 associations d’obtenir une meilleure visibilité de leur action dans les médias. En attendant, le Premier ministre a lui dévoilé le nouvel arsenal de prévention et de répression que le gouvernement souhaite mettre en place. A ce titre, le chef du gouvernement s'est déclaré totalement favorable à la proposition de loi déposée ce même jour par deux députés, l'un de la majorité, Guy Geoffroy (UMP), l'autre de l'opposition, Danielle Bousquet (PS).

[/b]
Bracelet électronique



[b]Tout au long de son intervention, François Fillon a précisé les différents axes qui structurent ce texte. "Un régime juridique de référé-protection va être créé", a-t-il déclaré à la tribune, afin que les femmes battues soient protégées plus efficacement, avant même le dépôt de plainte. Parmi les autres pistes présentées par le Premier ministre, un nouveau délit devrait voir le jour afin de prendre en compte les "violences psychologiques au sein du couple", lesquelles, a rappelé la seconde tête de l'exécutif, "ne laissent pas de traces visibles à l'œil nu, mais mutilent l'être intérieur des victimes". En outre, a ajouté le chef du gouvernement, s'inspirant de l'exemple espagnol, un dispositif de bracelet électronique visant "à contrôler l'effectivité de la mesure d'éloignement du conjoint violent" sera lancé dès 2010 en guise d'expérimentation dans deux ou trois départements. Ce bracelet, qui permettra l'intervention de la police quand le porteur s'approchera d'un peu trop près de sa victime, ne concernera pas exclusivement le mariage, comme c'est le cas actuellement, mais sera étendu aux couples pacsés et à ceux qui vivent en concubinage.


Un peu plus tôt dans la journée, Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, a également fait état, toujours à titre d'expérimentation, de la mise en place d'un téléphone d'urgence, directement relié à la police et permettant de "géolocaliser" les victimes. La veille, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie avait présenté un dispositif semblable en Seine-Saint-Denis, à ceci près que, par "le dispositif d'urgence sociale que je vais faire expérimenter par mes services en France permet de suivre les femmes socialement", sur le long terme, a déclaré Nadine Morano, qui a profité de cette journée internationale pour établir un triste constat: en France, les violences conjugales, "c'est une femme qui meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint", a-t-elle souligné. "Un meurtre sur cinq est commis par un homme qui tourne sa violence contre sa compagne ou son ex-compagne", a pour sa part rappelé le Premier ministre.

[/b]

kellie
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1053
Age : 56
Localisation : Nice France
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lescoulissesdubar.1fr1.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum